Se retrouver par le rituel

bougie

Routines quotidiennes, sollicitations extérieures, événements impromptus, autant de raisons pour que notre conscience de soi s’évapore, pour nous laisser cheminer à nos tâches ou obligations, pareils à des automates.
Il est heureux direz-vous qu’il ne faille penser à mouvoir ses pieds l’un devant l’autre pour marcher, c’est vrai ! Et pourtant à force de rythmes frénétiques, d’interpellations multiples, nous finissons par accomplir toutes actions ou vivre toutes circonstances à l’image d’une marche robotisée.

Notre corps et notre esprit sont instrumentalisés au profit des codes sociaux et de nos missions plus qu’au nôtre, et nous perdons le contact avec notre vie émotionnelle, nos besoins réels. Nous réagissons plus que nous agissons, nous nous défendons plus que nous pensons.

Nous l’avons tous connue, cette impression de ramer à contresens, nous sentant pris dans un courant dont nous ne contrôlons plus la force ni le sens, le sentiment d’être emporté dans le courant de la vie plus que d’en décider de son cours.

Comme le dit Bruce Lipton, docteur en anatomie et génétique, nous pensons avec 5 % de conscience pure alors que 95 % sont réflexes et conditionnements. Nous disons oui sans même nous autoriser à penser que nous pourrions dire non, nous nous pressons sans nous questionner du pourquoi ou du comment faire au mieux pour nos besoins et désirs.

Comment se poser alors dans l’action plus que la réaction ? Comment agir et ressentir en pleine conscience afin de choisir ou d’opérer dans le sens de nos valeurs profondes, de nos besoins spécifiques ? Comment vivre au rythme de notre vraie nature ? Je pourrais vous parler bien sûr de techniques comme la méditation, la relaxation, je pourrais vous développer les bénéfices d’une activité sportive régulière mais avant toutes ces solutions plus engageantes, il en existe une toute simple, à portée de toutes les mains et qui peut s’accomplir de façon personnalisée, constituant un premier grand pas dans le respect de soi. Je veux parler du rituel.

Se créer pour soi de petits rituels au quotidien. Des moments obligés d’un retour à soi, arrêt du temps, prise de conscience de son être en éveil, écoute des sensations et des pensées qui nous traversent. Des rituels, il peut en exister autant que nous sommes d’humains, autant qu’il y a d’heures s’écoulant du lever au coucher. Veillez à choisir le ou les moments comme une rencontre, un rendez-vous à soi en pleine conscience. Poser les actes anodins avec émotion et regard intérieur, se servir le café matinal, non plus comme ce jus noir qui vous permet d’entamer la première course folle de la journée, mais en écouter le bruit de son écoulement dans la tasse, humer son parfum, considérer les paysages qui l’ont vu naître, le goûter profondément et, pourquoi pas, se poser devant la fenêtre, même 30 secondes, regarder le ciel et rester là à « faire du rien », être présent et ressentir tout simplement.
Conformément au double sens étymologique de « relier » et « se recueillir », le rituel permet de faire un pont entre le monde émotionnel et intelligible.

Les rituels peuvent aussi bien se construire et se déconstruire, évoluer en fonction de notre développement personnel, de nos besoins. À une certaine époque de ma vie, je vivais des journées éprouvantes, et souvent l’idée d’entamer la seconde mission du jour, celle de la vie de famille, m’oppressait tant j’avais parfois du mal à me sentir disponible. Il me fallait passer rapidement d’une mission à l’autre sans pouvoir prendre le temps d’un relâchement. J’avais alors mis au point un petit rituel qui consistait à allumer une série de bougies. Allumer les bougies, me recueillir même 15 secondes devant la vive flamme me permettait quelque peu de faire le tour de mon jardin intime. Pendant ce temps je n’y étais pour personne. J’étais alors plus disponible ensuite, réceptrice et actrice des événements qui devaient suivre.

Tout comme pour l’enfant qui se couche, le rituel rassure et conforte notre esprit en lui assurant la bienveillance que nous nous devons. On peut décider de se démaquiller ou se raser en prenant le temps de penser nos gestes, de se regarder, de savourer cette tâche quotidienne devenue un moment de détente, laissant loin GSM et smartphone, prenant bien soin de fermer la porte pour être soi et uniquement soi!

Le rituel se construit et se découvre telle une quête de l’intime, permettant de cultiver un sentiment d’individualité, d’authenticité personnelle.

Je vous partage ici un de mes petits rendez-vous avec soi privilégiés : selon le principe du challenge 21 jours de Shawn Achor, Comment devenir un optimiste contagieux (éd. Belfond), prenez 10 minutes par jour, pour noter par écrit, trois choses pour lesquelles vous éprouvez de la gratitude, 3 événements ou 3 observations qui vous ont apporté une émotion de joie, ou de simple paix contemplative, qui vous ont apporté du plaisir. Vous collectionnerez ce que j’appelle mes « perles du jour », en y apportant votre attention, vous prendrez conscience d’un quotidien bien plus riche, surprenant, créatif que vous ne le pensiez. Achetez-vous un joli carnet que vous aurez tous les jours avec vous. Un petit carnet du bonheur mérite bien de côtoyer vos documents et objets quotidiens !!!

Au service de votre découverte personnelle, je vous salue et vous dis: à bientôt!

Beatrice

6 réponses à “Se retrouver par le rituel

  1. merci pour cette news lettre, je ne vous connait pas et je ne sais pas comment cette lettre arrive jusqu’à moi mais cela me fait du bien de vous lire
    MERCI à vous Béatrice

  2. Merci de ce beau message à l’orée de cette année nouvelle, il va exactement dans le sens de la citation que je partage dans mes cartes de voeux cette année; je vous la partage:

    « À force de sacrifier l’essentiel pour l’urgence, on finit par oublier l’urgence de l’essentiel. »
    Edgar Morin ; La méthode, Éthique (2004)

  3. Merci de la bonne idée !

  4. Bonjour. La lecture de ce petit texte a déjà été un petit moment de retrouvailles avec moi-même… 🙂 . merci

  5. Bonjour,

    votre blog était une belle découverte pleine de bonheur, des mots douces et zen. Des petites choses à penser, mais qui peuvent créer de grands changements dans nos vies, Merci

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *