Massage : quand le plaisir se fait thérapie

Chers amis, surprise ! Oui je suis heureuse aujourd’hui de pouvoir finir cet article par un cadeau. Bien sûr les curieux pourront commencer par la fin pour peu qu’ils soient déjà convaincus des bienfaits du massage !

©TheNakedPhotographer

 

Vous savez à présent comme j’aime à dispenser tous les baumes du corps et de l’esprit car l’un et l’autre interagissent sans cesse tout au long de notre existence tant pour se nourrir que se nuire parfois malheureusement. À nous d’en prendre conscience et de les chouchouter mutuellement !

Il me tenait dès lors à cœur de vous parler du massage, sujet d’excellence pour mon propos : touché du corps apaisant l’esprit pour porter l’un et l’autre à l’unisson.

Penser massage, c’est penser à se reconnecter avec une pratique millénaire. Comme souvent lorsqu’il est question de soin, le retour aux sources nous guide vers le bon sens du bien-être. On massait il y a 6 000 ans en Inde, 4 000 ans en Chine et 2 000 ans en Grèce. Si en Afrique on n’a jamais cessé de masser les bébés, c’est il y une vingtaine d’année que des « cours » de massage pour bébé se sont développés chez nous pour pallier ce savoir oublié (comme tant d’autres) qui ne se transmettait plus naturellement des anciens vers les novices.

L’expérience d’Harry Harlow (psychologue américain) présentait à un bébé singe 2 mannequins figurant une maman singe. La première était faite d’une simple construction de fer sur laquelle était attaché un biberon, la seconde n’avait pas de nourriture mais la construction était entourée de fourrure. On observe alors que le singe ne se rend chez la « maman de fer » que pour se nourrir, tout le reste du temps le singe reste accroché à la « maman fourrure ». Le sentiment de sécurité, le contact, la sensation du toucher l’emporte donc sur l’assurance de se nourrir.

Depuis les recherches du docteur Tiffany Field, avec notamment des chercheurs de Harvard et des études en psychoneuroendocrinologie au CHU de l’Université de Liège, l’incidence les effets bénéfiques du massage ne fait plus aucun doute tant pour les nouveaux-nés prématurés, les sujets présentant des troubles psychiatriques, les adolescents en souffrance. Dans le monde de l’entreprise, une baisse du taux de cortisol (hormone du stress), un meilleur rendement et une augmentation de l’attention peuvent être observés déjà grâce à 15 minutes de massage assis. La pratique du massage favorise également l’augmentation de l’ocytocine (l’hormone du plaisir et du bien être). Une étude en février 2012 du Dr Mark Tarnopolsky, du département de médecine de l’Université McMaster au Canada, démontre que le massage peut agir au cœur même des cellules musculaires en activant des gènes aux propriétés anti-inflammatoires.

La détente, le lâcher-prise et le plaisir que provoque le massage constituent un réel soin du corps et de l’esprit. La sensation de rééquilibrage est tant psychique que physique, en cela le massage est un soin non seulement curatif mais préventif, favorisant le développement des défenses immunitaires.

L’expérience du massage permet aussi d’affiner la connaissance de soi, d’étudier ses perceptions. En fonction de la façon dont nous allons le vivre, le recevoir ou réagir spécifiquement à certains endroits du corps, nous pouvons en tirer des informations précieuses sur qui nous sommes et sur les chemins peut-être à explorer pour nous. Je me rappelle personnellement, il y a des années, lorsque je m’y étais initiée sous les conseils d’un thérapeute, avoir ressenti une vive émotion au moment où le massage insistait sur les mains tout simplement. J’ai compris que l’émotion tenait à l’expression « prendre par la main ».

Nous avons la chance aujourd’hui : en terme de massage, le choix est dense. Chacun pourra trouver le massage adapté à ses besoins et ses envies.

Quelques exemples :

Le massage suédois stimule et fortifie le corps tout en le relaxant, il améliore la circulation sanguine et lymphatique, la détente musculaire, et l’évacuation des tensions.

Le massage oriental est un massage dynamique et énergisant, il soulage les tensions musculaires et nerveuses, apporte énergie et bien-être.

Le massage thaïlandais ou massage thaï se pratique habillé, sans huile et sur un futon au sol, il est axé sur la libération des énergies, il revitalise, dynamise et apaise le stress.

Le massage du dos stressé atténue la fatigue, les tensions et les douleurs dorsales, il redonne flexibilité et mobilité à la colonne vertébrale.

Le massage aux pierres chaudes, se pratique surtout l’hiver, il facilite le relâchement musculaire, le drainage et l’élimination des toxines, améliore la circulation et calme le système nerveux, en apaisant et libérant les tensions.

La réflexologie plantaire permet le traitement des tensions et des dysfonctionnements du corps et des fonctions vitales via la voûte plantaire.

Le mois passé je suis allée au centre Sama ( Bruxelles) pour un massage suédois, par chance le masseur professionnel avait noté quelques tensions aux articulations (conséquence de mes joggings sans étirement… mea culpa !), il a conjugué son massage avec quelques gestes du massage pour les sportifs. Un vrai bonheur ! J’en suis sortie  alerte et gaie comme un pinson, je me sentais marcher plus droite, toute dénouée et vraiment ragaillardie avec une sensation de planer. Je m’en allais sur les chemins, le corps allégé, le cœur serein et l’esprit libéré.

Votre Dévouée, au service de votre découverte personnelle, je vous salue et vous dis: à bientôt!

Beatrice

Voilà, fin de l’article et voici le cadeau !

Le centre Sama, centre de massage professionnel, vous offre une réduction de 10 € pour un massage en ses centres d’Etterbeek ou de Jette. Il vous suffit d’envoyer un mail à : info@samadeveloppement.be avec la mention du code : mon corps-ma maison.

logo-Sama

Merci à Sama massage pour la collaboration à la rédaction de cet article !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *